Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/01/2011

l'an 1596 / le capitaine noue mena ensuite dans ...

Le capitaine nous mena ensuite dans sa chambre, qui était toute lambrissée, comme chez nous les salons de famille. Il nous servit une collation de toutes sortes de con­fitures et de conserves, préparées par sa femme de ménage,
qui se montra fort gracieuse. Elle ét
ait mariée et mère de plusieurs enfants. Son mari s'appelait M. de la Garde ; mais le capitaine l'envoyait toujours en expédition ou en message afin d'avoir la femme pour lui seul, car il ne pouvait pas se marier, étant lui-même chanoine. Il se nommait M. Jacques d'Arles (*). La dame nous invita à revenir, avec d'autant plus d'in­sistance qu'elle avait mis sa fille en pension chez M. Jacques Catalan.

1DSCN1506b.jpg

2P5250006bbb.jpg

3DSCN6839b.jpg

4DSCN7343b.jpg

5DSCN0152b.jpg

(*) Platter donne indifféremment le titre de capitaine ou de gouverneur au chanoine majeur, Charge tour les six mois et à tour de rôle du service de l'église de Maguelone. Outre son vicaire et six autres prêtres à gages, il avait encore sous ses ordres des gens de service et quelques soldats pour la garde de l'île. Et comme ce séjour n’était pas gai, un article de la Bulle de sécularisation de 1536 privait de leur traitement les ecclésiastiques qui refuseraient de s'y rendre.

6DSC_2841b.jpg

7DSC_2810b.jpg