Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/03/2011

dans l'escargot ... c'est un ver !

Ce qui nous fait aimer les nouvelles connaissances 
n'est pas tant la lassitude que nous avons des vieilles ou
le plaisir de
changer, que le dégoût de n'être pas assez admirés
de ceux qui nous connaissent trop, et l'espérance de l'être
davantage
de ceux qui ne nous connaissent pas tant.
(Duc de la Rochefoucauld 1613-1680)

DSCN1876b.jpg

DSCN1876bb.jpg

19/01/2011

Murex, Murex épineux

On parle peu quand la vanité ne fait pas parler. 
 (Duc de la Rochefoucauld 1613-1680)

1DSCN1620b.jpg

2DSCN1619b.jpg

Depuis l'Antiquité, le murex et le murex épineux ont été exploités pour l’obtention
de la pourpre, colorant utilise pour teindre les vêtements et les étoffes des rois,
et des évêques.

(Un liquide incolore qui, sous l'action du soleil, devient jaune vert puis violet fonce)
Pour obtenir un gramme de pourpre, plusieurs milliers de murex étaient nécessaires

3DSCN1864b.jpg

4DSCN1643b.jpg

17/01/2011

l'an 1596 / Il y a néanmois dans la ville un ....

Il y a néanmoins dans la ville un évêque qui s’intitule Évêque de Maguelone. J’en ai vu enterrer un, on la porta processionnellement sur deux mules, de Montpellier à Maguelone ou il fut enterré dans le chœur.

1DSCN6361b.jpg

2DSCN0051b.jpg

3DSCN1504b.jpg

4DSCN0396b.jpg

5DSCN3376b.jpg
Texte tiré de :
Félix et Thomas Platter à Montpellier, 1552-1559, 1595-1599 : notes de voyage de deux étudiants balois publiées d'après les manuscrits originaux appartenant à la Bibliothèque de l'Université de Bâle
Gaudin, Léon. Éditeur scientifique ;  Platter, Félix (1536-1614) ;  Platter, Thomas (1574-1628)
1892
Bibliothèque nationale de France, 8-Lk7-34803

6DSCN3372b.jpg


16/01/2011

l'an 1696 / Une demi-heure plus tard, nous étions ...

Une demi-heure plus tard, nous étions de retour à Villeneuve. Avant de souper, nous prîmes plaisir à regarder les danses et les branles qui se faisaient dans les rues ; puis nous allâmes nous coucher. Il fallut se mettre quatre dans le même lit, car il n’y avait qu’une seule et mauvaise auberge dans la ville, dont la population est composée uniquement de pêcheurs, de bateliers et de vignerons. Elle appartient à l’évêque et aux chanoines, ainsi que le droits du port, et la pêche des étangs.

1DSCN6078b.jpg

2DSCN4264b.jpg

3DSCN4043b.jpg

4DSCN0990b.jpg

5DSCN0984b.jpg

Le texte tiré de :
Félix et Thomas Platter à Montpellier, 1552-1559, 1595-1599 : notes de voyage de deux étudiants balois publiées d'après les manuscrits originaux appartenant à la Bibliothèque de l'Université de Bâle
Gaudin, Léon. Éditeur scientifique ;  Platter, Félix (1536-1614) ;  Platter, Thomas (1574-1628)
1892
Bibliothèque nationale de France, 8-Lk7-34803

15/01/2011

l'an 1596 / tout en bas près du château ...

Tout en bas près du château, on nous montra aussi deux puits, presque contigus. Le gouverneur nous affirma que le plus rapproche de la mer donnait une eau excellente, tandis que celui qui est le plus près de l'étang n'avait qu'une eau jaunâtre et non potable. Nous aurions voulu nous en assurer par nous-mêmes, mais il n'y avait ni seaux ni cordes. L’île possède encore assez près de la mer une troisième source ; c'est celle qui fournit I'eau pour les repas. Après avoir ainsi visité le château tout en détail, nous fûmes accompagnés jusqu'à notre bateau par le gou­verneur et par son frère, qui avait pour femme la fille légitime de la ménagère même du gou­verneur, Mlle. de La Garde d'Ales.

1DSCN2325b.jpg

2DSC_2796b.jpg

3DSCN7706b.jpg

4DSC_2797b.jpg

5DSCN4323b.jpg

6DSCN6375b.jpg

6DSCN56251.jpg

7DSCN5212b.jpg


14/01/2011

l'an 1596 / Notre guide nous fit lire ...

Notre guide nous fit lire dans un livre imprimé beaucoup de détails intéressants sur le château et l'hôpital, dont la fon­dation remonte très- haut, comme en peut le voir dans l'histoire charmante de la belle Maguelone et de Pierre de Provence, qui se sont rencontrés en cet endroit. (2)

Les dessins sont de Ludwig Richter (1803 – 1884)   gravé dans le bois par J.Ritschl (1796 – 1878)

maguel2b.jpg

maguel3b.jpg

maguel5b.jpg

maguel5b.jpg

maguel6b.jpg

maguel7b.jpg

(2) Tous ces bâtiments, décrits par Platter et qui con­stituaient le fort ou château de Maguelone, étaient adossés à la façade nord de église. Ils disparurent en 1633 sous le coup des démolitions ordonnées par Louis XIII, et les matériaux furent employés à la construction du canal des étangs. Il ne reste que les deux escaliers menant sur le toit de église et la haute et massive tour carrée , aux voûtes effondrées, qui cache partie de la façade principale. Sur un des angles de cette tour on aperçoit encore les assises de pierre en encorbellement qui supportaient la guérite du guetteur (bada) perdue en quelque sorte dans les airs. Il y montait par une échelle, et on lui faisait passer les vivres (victualia) au moyen d'un panier ou d'une corbeille

(cum bono paniero vel cophino).

ophino).

DSC_1219b.jpg

DSC_1222b.jpg

DSC_1223b.jpg

DSC_1224b.jpg

DSC_1225b.jpg

 

l'an 1596 / J'ai profité d'un moment pour ...

j'ai profité d'un moment pour copier  l'épitaphe suivante :

Ille ego sum quondam Magalonae praesul Yzarnus 
Quem genuit miro Monspessulanus honore.
Cujus in hac tenerum Corpus circumdedit urnâ
Barriere Albertus, fratris non immemor hujus.
Accipe, sancte parens, precibus si flecteris ullis.
Hanc animam, aethereo sedeatque reposta cubili.

Obtt Anno MCCCXLCV IIIXIX aprilis.

1DSCN0740gg1.jpg

2DSCN0740bZZ.jpg

3DSCN0030b.jpg

4DSCN0029b.jpg

5DSCN6052b.jpg

DSCN6053b.jpg

    Plusieurs chapeaux de cardinaux sont suspendus dans l'église, et l'on y dit encore tous les jours messe et vêpres...

 

13/01/2011

l'an 1596 / un peu plus en avant se ...

Un peu plus en avant se trouvent trois autels et devant celui du milieu l'on voit quelques tom­beaux, en marbre blanc, d'évêques de Mont­pellier, qui s'appellent évêques de Maguelone, et aussi d'autres tombeaux renfermant des consuls de la ville

1chor227b.jpg

2DSCN2481b.jpg

3DSCN0394b.jpg

4DSCN0033b.jpg

5DSCN6056b.jpg

6P2110121b.jpg


12/01/2011

l'église de Maguelone. Nous vîmes à ...

l'église de Maguelone. Nous y vîmes à gauche, dans le mur, une retraite jadis murée , mais maintenant ouverte , où se trouvaient, dit-on , les corps embaumés de la belle Maguelone et de Pierre de Provence, assis à côté l'un de l'autre. Aujourd'hui tout a disparu.

1P9250008b.jpg

2P7270001b.jpg

3P5220011b.jpg

4DSCN7068b.jpg

5P9250005b.jpg

6aa222.gif

7maguel1.gif

8maguel1.jpg


11/01/2011

l'an 1596 / En recedscendant l'escalier, an nous fit ...

En redescendant l'escalier, an nous fit traverser des salles toutes délabrées ; car c'est une vieille construction où l'eau suinte partout ; an peut y trouver de la fraîcheur en été, mais en hiver il y doit faire des froids terribles. Au bas du château, après avoir redescendu le premier escalier de pierre, nous franchîmes à main droite une porte donnant accès dans l'église de Maguelone.

1P6050053b.jpg

2P5250009bb.jpg

3DSC_2794b.jpg

3DSCN0691b.jpg

4DSC_2814b.jpg

5DSC_2831b.jpg

6DSCN0689b.jpg